Publicité

lejecos




Royaume-Uni : L’Ocde demande d’accélérer les réformes structurelles pour maintenir le cap de la reprise

Mercredi 3 Août 2022

Après avoir enregistré une reprise vigoureuse à la suite de la pandémie, le Royaume-Uni voit sa croissance économique ralentir avec
une montée de l’inflation et des pénuries de main-d’œuvre amplifiés par la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine.


D’après un nouveau rapport de l’Ocde, les pouvoirs publics devraient s’attacher à remédier aux problèmes structurels, tels que la faible croissance de la productivité et les fortes inégalités des chances, et à rendre l’économie britannique neutre en carbone. Selon le document, la dernière étude économique de l’Ocde consacrée au Royaume-Uni insiste sur l’importance d’assurer un équilibre entre, d’une part, l’ajustement progressif de la politique budgétaire et, d’autre part, le soutien à la croissance et à l’investissement.
Parallèlement à l’adoption de mesures de réduction du déficit et de la dette publics, il importe également d’apporter un soutien temporaire sous la forme d’aides au revenu ciblées afin d’épauler les ménages à faible revenu face à la hausse du coût de la vie. Pour relancer la croissance de la productivité, il est nécessaire d’accroître l’investissement des entreprises et l’investissement public, d’améliorer les compétences de la main d’œuvre et de prendre des mesures favorisant une plus grande mobilité du travail et un taux d’activité accru des femmes. « Comme d’autres économies dans le monde, l’économie du Royaume-Uni est confrontée à divers vents contraires, la pandémie et la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine ayant amplifié des problèmes structurels qui existaient déjà », a déclaré le secrétaire général de l’Ocde, Mathias Cormann.  La clé d’une croissance économique plus forte et de meilleures opportunités, soutient-il,  sera une croissance plus forte de la productivité. «C’est pourquoi nous saluons les plans du gouvernement qui visent à investir à grande échelle dans les infrastructures, les compétences et l’innovation. », ajoute M. Cormann. L’activité économique du Royaume-Uni a retrouvé à la fin de 2021 son niveau d’avant la pandémie. Ce rebond s’est toutefois accompagné de pénuries d’offre et de main-d’œuvre dans un contexte de hausse de la demande mondiale et d’augmentation des coûts du transport. Alors que les tensions inflationnistes liées à la forte hausse des prix de l’énergie s’intensifient depuis la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine, il convient de poursuivre le resserrement progressif de la politique monétaire pour garantir un retour de l’inflation vers l’objectif retenu. Les perspectives économiques s’assombrissent sous l’effet conjugué du niveau élevé des prix de l’énergie, du renchérissement des biens et des  services échangeables à l’échelle mondiale et de l’accentuation des incertitudes. «Le vieillissement de la population nécessitera une utilisation accrue des ressources en main-d’œuvre en vue de soutenir la croissance économique et d’assurer la viabilité des finances publiques. Ainsiqu’il est prévu dans la stratégie _Levelling Up_ (« Niveler par le haut ») du gouvernement, des investissements publics et privés considérables devront être consentis pour réduire les écarts de niveaux de vie entre les régions, notamment les disparités en matière de possibilités d’emploi, d’éducation et de santé », note l’Ocde. Pour accélérer les transitions numérique et écologique, l’investissement public – qui devrait rester, aux termes du Plan pour la croissance (_Plan for Growth_) du Royaume-Uni, proche de 2.5 % du PIB au cours des années à venir – devra s’accompagner d’une augmentation substantielle de l’investissement privé. Il faudra pour cela veiller à la stabilité du cadre d’action publique et à l’élaboration d’une stratégie transparente à plus long terme.

Adou FAYE
 
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter