Publicité

lejecos



Publicité

Institutions : La confiance dans les politiques et les principaux acteurs des réformes est limitée

Vendredi 14 Juillet 2017

Les institutions politiques n’inspirent pas suffisamment confiance, surtout quand il s’agit de leur engagement à assurer la transparence de l’action publique a appris LEJECOS dans le rapport Perspectives économiques 2017 en Afrique.


En s’appuyant sur les enquêtes, Afrobaromètre, Bratton et Gyimah-Boadi (2016) ont observé cette défiance des citoyens envers les institutions publiques formelles. En moyenne, les citoyens ont davantage confiance dans les institutions informelles, comme les autorités religieuses et traditionnelles (respectivement 72 % et 61 %), que dans les agences exécutives officielles et l’État (54 % en moyenne). Les institutions législatives et les organismes électoraux – deux acteurs majeurs de la démocratie – suscitent une défiance encore plus marquée.
Parmi les institutions qui inspirent le moins confiance, les partis politiques d’opposition (36 %), les autorités fiscales (44 %), les institutions électorales (44 %) et les institutions législatives (47 %). La défiance vis-à-vis des deux dernières institutions, garantes pourtant de la transparence de l’action publique, montre à quel point la situation doit être améliorée. Les recherches révèlent que la confiance dans les institutions électorales et judiciaires fait partie des facteurs essentiels pour ancrer la démocratie dans un pays  et sa stabilité politique.
 
Pathé TOURE 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24





Inscription à la newsletter